A la découverte du combat de l’Ordre des Jeunes Leaders Africains(OJLA)

L’Ordre des Jeunes Leaders Africains (OJLA) est une société scientifique engagée pour le développement l’Afrique via des actions innovantes et des propositions . Présente dans près de 40 pays  et fidéle à sa vision de bâtir l’Afrique Nouvelle ,cette machine qui travaille pour l’autofinancement du développement de l’Afrique ,l’éveil de la citoyenneté africaine… prévoit beaucoup d’activisme dans les prochains jours. Aujourd’hui, nous rencontrons Mardochée DEGAN, Président et fondateur de ce creuset de jeunes citoyens africains.  Avec lui, nous nous replongeons dans les origines de la création de l’organisation et nous découvrons son travail, ses perspectives à court terme et sa position sur le dernier sommet France-Afrique .

Mardochée DEGAN est un jeune citoyen africain d’origine béninoise. Après ses études en comptabilité et gestion, puis en développement durable ,en Marketing ,en Négociation Commerciale et en Communication, il fait ses premières années dans le monde d’entrepreneuriat tout en étant business Developer Muli-cartes . Président-fondateur de l’Ordre des Jeunes Leaders Africains, ce jeune talentueux est, au-delà des attributs de sa vie professionnelle, un être dédié aux causes de l’Afrique ,de la jeunesse africaine et de son éveil avec une passion indescriptible pour les questions de développement et nanti d’un parcours militant aussi bien riche dans le milieu politique qu’associatif .
Après plusieurs réflexions individuelles et collectives sur la situation de précarité de l’Afrique, il s’est donné comme tâche d’identifier le nœud fondamental du non-développement de l’Afrique malgré ses ressources ce qui l’a amené à faire beaucoup de recherche et de formation .Considérant que la jeunesse constitue la colonne vertébrale de l’Afrique et que sur elle reposent l’espoir et l’avenir du continent, Mardochée Degan se donne très tôt comme mission de contribuer qualitativement au renforcement des capacités des jeunes de son pays et du continent africain en entier. C’est d’ailleurs ce qui lui a inspiré aussi, en 2011, l’idée de création d’une organisation panafricaine, visionnaire et focus sur le développement de l’Afrique par l’engagement de sa jeunesse. Plus tard en 2018, lors d’un sommet panafricain, cette idée se matérialise et l’Ordre des jeunes Leaders Africains a été mis sur les fonts baptismaux.

Très tôt, l’organisation s’engage à travers différentes actions à relever le défi de ses fondateurs, celui d’éveiller la conscience et le génie de la jeunesse africaine, de lui donner les armes et outils  nécessaires pour s’autonomiser afin de mieux apporter leurs pierres à la construction d’un monde nouveau et de l’Afrique Nouvelle .Pour Mardochée DEGAN, « il est important de remettre le citoyen, le jeune citoyen au cœur de l’action de développement ».  
Cette idée a eu le temps de se matérialiser à travers des activités d’une diversité certaine. Selon le fondateur de cette société scientifique, « le renforcement de capacité des jeunes, la participation aux ateliers de réflexion et le plaidoyer à divers niveaux » sont les armes essentielles de ces jeunes qui ne veulent que l’émancipation, le développement durable de l’Afrique et de sa jeunesse. Entre la création de l’Organisation et aujourd’hui, le travail s’est étendu et se fait remarquer dans les six régions du continent dans notamment 40 pays africains à travers des jeunes leaders qui ont une vision claire pour leurs pays et l’Afrique.  
L’organisation a eu le plaisir de participer à plusieurs grands rendez-vous sur le continent. C’est le cas par exemple du Forum Panafricain des Leaders en Mauritanie ,du  deuxième Sommet des Jeunes Champions pour la Paix ,la Sécurité et le Dévéloppement Durable en 2019 ,de l’Atelier de Consultation de la CEDEAO sur la Vision Post 2020 de la CEDEAO sur Invitation de l’État béninois ,du Colloque International de Dakar sur le Conseil Scientifique aux Gouvernements de l’Afrique de l’Ouest et du Centre sur invitation de l’État Sénégalais par le truchement de l’Académie Nationales des Sciences et Techniques du Sénégal , de la Journée Mondiale du Conseil Scientifique à Montréal …A ces diverses occasions, aux dires du Président, l’Ordre à toujours donné sa contribution sur les thèmes comme l’employabilité des jeunes, l’engagement civique, la prise en compte des jeunes dans les politiques publiques et bien d’autres sujets d’intèrêt public .
L’Ordre des Jeunes Leaders Africains  a mené un important plaidoyer à l’endroit de l’État du Burundi pour préconiser la ratification et la promotion de la Charte africaine de la Jeunesse ,a mené une campagne digitale sur l’importance de l’engagement citoyen ,sur  la pandémie à coronavirus ,sur la Charte Africaine de la Jeunesse et sur l’Agenda 2063 de l’Union Africaine et sur les ODD des Nations Unies  .
Sur ce dernier sujet, l’Ordre des Jeunes Leaders Africains, à plusieurs rendez-vous de la jeunesse, n’a jamais manqué de rappeler l’importance de la complémentarité entre les deux agendas de développement. Mais pour le premier responsable de la société de jeunes actifs, « Il faut revoir la politique de mobilisation des ressources pour la mise en œuvre de l’Agenda de l’Union Africaine qui prend en compte, beaucoup plus, les réalités du continent africain. »
Les défis sont énormes ; les moyens sont insuffisants ; les jeunes sont engagés. Malgré cette situation, l’organisation dirigée par le jeune leader Mardochée DEGAN entretient ses perspectives. Pour le compte du dernier trimestre de l’année 2021, plusieurs séries de webinaires et des ateliers de consultations sont prévus et entrent dans le cadre de la 4e Conférence Statutaire des Représentants Nationaux de l’organisation. Ce sont des rendez-vous de la jeunesse.
Plusieurs projets sont en perspectives conformément à sa feuille de route notamment le projet d’Autofinancement du développement de l’Afrique ,le Colloque International des Jeunes Leaders Africains ,l’Institut pour la Promotion de l’Agenda 2063 ,le Projet Santé et Bien Être pour Tous ,le Projet,le Projet Simulation ,l’ambitieux Programme des Jeunes Leaders Africains ,l’Ecole du Patriotisme et de la Citoyenneté ,le Projet de Renforcement de l’Autonomisation ,le Fonds d’Appui aux Intiatives de Développement Endogéne ,l’Académie de l’Intelligence Financiére ,le Forum de la Géopolitique et de la Géostratégie,la Société Intercontinentale d’Affaires …

Au sujet du récent sommet de la France-Afrique ,le Président de l’Ordre des Jeunes Leaders Africains tout en saluant la remarquable participation des Ambassadeurs de la jeunesse africaine pense qu’au delà des discours,des interpellations ,des dénonciations qu’il faut une meilleure stratégie africaine  pour bouger les lignes et mieux avancer quand bien même il estime que c’est ce sommet est encore une humiliation du continent africain .

« L’avenir nous appartient, nous jeunes Africains.Gémir et géindre ne changeront rien .Prenons davantage consciences de l’histoire de notre cher continent ,restons dixiplinés ,déterminés et laborieux pour porter haut l’Afrique :objet de toutes les convoitises .Oui nous le pouvons de concert avec des aînés . Levons-nous et bougeons les lignes !Levons nous et construisons l’Afrique Nouvelle car on ne peut avoir ces nombreuses ressources et être dans la mendicité ou encore mourir dans la Méditerranée » dixit Mardochée DEGAN, Président fondateur de l’Ordre des jeunes leaders africains.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici