Bénin/Contentieux des communales 2020 : La Cour suprême invalide les résultats de Dassa II et d’Ikèmon

Après les résultats des élections communales prononcés par la Commission Electorale Nationale Autonome, les partis politiques sont conviés à saisir la Cour Suprême pour les contentieux électoraux. La Chambre administrative de la Cour a tranché ce mardi 02 Juin 2020 sur un lot de dossiers dont ceux des arrondissements de Dassa II et d’Ikènom.

Les résultats donnés par la CENA lors des communales de mai 2020 dans les arrondissements de Dassa II et d’Ikènom sont infirmés par la Chambre administrative de la Cour Suprême. C’est ce qu’on peut retenir des décisions issues des contentieux électoraux rendues par la Cour.

En ce qui concerne le dossier de l’Arrondissement de Dassa II dans la Commune de Dassa, la CENA avait attribué deux sièges à la liste Union Progressiste (UP), deux sièges au Bloc républicain (BR) et un siège aux Forces Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE). Mais la Cour Suprême, après analyse du recours, a revu les résultats et attribue trois sièges à l’UP, un siège au Bloc Républicain et un siège au parti FCBE.
Selon ces décisions rendues ce mardi par la Cour Suprême, Emile Ayétchoro Kougbadi, Dorcas Tchéni Arikohan et Dieudonné Awo sont les trois élus de l’Union Progressiste. Eric Gbétondji Nounagnon et Hyacinthe Isséné Agosa sont respectivement les élus du Bloc Républicain et du par Force Cauris pour un Bénin Emergent. On en déduit donc que dans la commune de Dassa que l’Union Progressiste possède désormais 13 sièges contre 11 sièges pour le Br et 01 pour les FCBE. Ce qui signifie que l’UP possède ainsi la majorité absolue des sièges et pourra donc à elle seule contrôler les organes dirigeants du conseil communal.
Quant au second dossier, il s’agit d’un recours en reformation des résultats proclamés par la CENA dans l’arrondissement d’Ikèmon dans la commune de Ouessè. A ce niveau, c’est le Parti Bloc Républicain qui emporte dans cet arrondissement les deux sièges en jeu. Ceci, contrairement aux résultats proclamés par la CENA attribuant les deux sièges à l’Union Progressiste.
La Cour a, en effet, déclaré élu Ganiou Chabi Monsia et Yves Babatoundé Tchabi, tous deux du Bloc Républicain. Ce qui invalide ainsi l’élection des candidats de l’Union Progressiste qui sont Ibrahim Ogouchola Bibi et Rogatien O. Biao Bello.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici