COVID-19 : Le représentant de l’OMS déclaré persona non grata et expulsé du Burundi pour ingérence

0
166

Le représentant de l’Organisation Mondiale de la Santé ( OMS) et trois autres fonctionnaires de l’organisation quitteront le Burundi ce vendredi .

Cette expulsion est annoncée par le ministre burundais des affaires étrangères à travers une lettre adressée au bureau africain de l’OMS.

Dans cette lettre nous pouvons lire : Le ministère a l’honneur de porter à votre connaissance que les personnes dont les noms repris ci- après sont déclarés “persona non grata” et que , par conséquent , elles doivent quitter le territoire du Burundi avant le 15 Mai 2020

Quels sont les fonctionnaires de l’OMS concernés par cette expulsion ?

Il s’agit du Dr Walter Kazadi Mulombo , représentant de l’OMS au Burundi , de deux employés de l’organisation internationale , le Dr Jean-Pierre Mulunda Nkata , coordinateur de la riposte contre le nouveau coronavirus au Burundi et le Dr Ruhana Mirindi Bisimwa , chargé du programme contre les maladies transmissibles , et d’un consultant le Pr Daniel Tarzy , un expert en biologie moléculaire

Il faut dire que c’est toute l’équipe de l’OMS chargée de la lutte contre la COVID-19 au Burundi qui est expulsée par le ministère de la santé burundaise .

L’OMS est accusée d’ingérence inacceptable dans sa gestion du coronavirus a expliqué à l’AFD un responsable burundais non identifié.

Ces expulsions sont faites à quelques jours des élections présidentielle et législatives du 20 Mai . L’État burundais est accusé par les médecins et l’opposition de ne pas rendre public tous les cas du coronavirus enregistrés.

Pour rappel , le pays compte à ce jour 27 cas confirmés et un décès.

Depuis le début de la campagne électorale , les réunions politiques se font sans le respect des mesures barrières. Le gouvernement burundais estime que le pays est protégé par la grâce divine .

Ulrich Zinsou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici