Crise du COVID-19: Le Bénin au bord de l’explosion ?

1
372

La situation du coronavirus devient de plus en plus inquiétante au Bénin. Les nouveaux chiffres que le gouvernement béninois communique ces derniers jours commencent à attirer véritablement les attentions et à semer la panique . Les chiffres montent avec une vitesse de croisière comme l’on ne s’attendait.

À la date du 08 Mai 2020 , le Bénin compte 284 cas confirmés , 220 personnes sous traitement , 62 guéries et 02 décès du COVID-19

La pandémie du coronavirus commence à interpeller et à gagner le territoire béninois avec 144 nouveaux cas en 48h .

Doit-on dire que le Bénin sera dans quelques jours à l’image des autres nations les plus touchées en Afrique comme dans le monde ?

La COVID-19 est là , elle est à nos portes et nous devons faire face à la situation

Dans son communiqué en date du 08 Mai 2020 , le gouvernement a annoncé que cette évolution rapide de la pandémie se justifie par le dépistage de masse qui a commencé dans certains groupes cibles , notamment les enseignants (dans la perspective de la reprise des cours) et les agents de santé

Sur la période allant du 3 au 8 Mai 2020, ont été réalisés :

10020 tests de PCR soit 2730 de PCR de plus que la veille

9454 tests de Diagnostic Rapide (TDR) soit 3008 TDR de plus que la veille

Dans un contexte où la reprise des cours est fixée pour le 11 Mai 2020 ,

À quoi pouvons-nous, nous attendre dans les prochains jours ?

La question mérite d’être posée .

Les élèves et écoliers sont invités dans les salles de classe à partir du 11 Mai et à l’allure où vont les choses , les enfants seront la prochaine cible de cette pandémie à coût sûr. Sur cette question le SG du CSA- Bénin estime qu’ il est impossible de faire respecter les mesures de distanciation et d’interdiction des regroupements à plus de 50 personnes dans la plupart des établissements secondaires de notre pays .

Anselme AMOUSSOU s’est posé plusieurs autres questions très pertinentes sur la reprise des cours dans ce contexte critique que voici :

Quid de la disponibilité des dispositifs de lavage des mains ?

Quid du dépistage des apprenants?

Le SG cherche à savoir aussi la différence entre un regroupement de campagne électorale interdit et une cours de récréation d’un établissement scolaire ?

Par ailleurs, le gouvernement a annoncé que les nouveaux sujets ne présentent aucun signe. C’est donc la preuve que la situation est préoccupante et qu’il s’agisse d’un ennemi invisible. Ce qui complique davantage la guerre.

Le Bénin doit donc refaire face autrement et véritablement à cette pandémie qui risque de nous ronger comme les USA , L’Italie , la France etc…

Les populations doivent mettre plus de sérieux dans le respect des mesures barrières mises en place par le gouvernement qui sont entre autres , la distanciation sociale , le lavage systématique des mains , le port des caches nez , la restriction des sorties Etc…

De la négligence des gestes barrières ou la banalisation de la maladie par les citoyens

Avec l’évolution de la pandémie , il est plus constaté que la peur du COVID-19 se dissipe dans le rang des populations car le port de masque devient juste un jeu entre eux et les forces de l’ordre . Le lavage des mains est devenu aléatoire pour beaucoup et le respect de la distanciation sociale n’est plus de mise dans les pratiques surtout en cette période de campagne électorale . Les populations négligent les mesures et préfèrent attendre le pire semble t-il. Les rassemblements continuent et l’on se demande ce que le pays deviendra avec la levée du cordon sanitaire qui est également une décision du conclave gouvernemental du mercredi dernier.

Les chiffres commencent à inquiéter et il est grand temps , de prendre de nouvelles dispositions pour éviter que le Bénin coule à terre après le passage de cette crise sanitaire mondiale .

Doit – on dire que le gouvernement béninois s’est trompé dans la gestion de la crise ?

La question reste poser pour le moment.

Ulrich Zinsou

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici