Manifestation contre racisme : Vladimir Poutine tacle les manifestants américains et met en garde les russes.

0
170

Le président russe n’est pas peut-être contre les manifestations antiracistes mais il n’apprécie pas ce qui se passe aux États-Unis. La mort de George Floyd a fait monter les tensions aux États-Unis. Des manifestations se sont multipliées un peu partout aux États-Unis notamment dans la ville où l’afro-américain a perdu la vie suite à une interpellation violente par un policier blanc.

Dans les villes américaines, les manifestations ont causé plusieurs dégâts et se sont transformées en des violences. Des statuts décapités, des voies barrés et des menaces verbales envers le président américain Donald Trump. En effet, le président russe Vladimir Poutine dénonce cette manifestation antiraciste en affirmant que les manifestations contre le racisme et les violences policières aux Etats-Unis ne devaient pas, selon lui, faire place à « la pagaille et aux émeutes ». Dans une interview diffusée ce dimanche 14 Juin sur la chaîne publique Rossia 1, le président russe a estimé que quand la lutte pour l’égalité des droits «se transforme en pagaille et en émeutes, alors je ne vois rien de bon pour l’Etat ». Pour soutenir les manifestants américains, des manifestations ont été organisées dans d’autres pays comme l’Allemagne. Mais ces propos du président russe, Vladimir Poutine, montrent clairement sa position sur ces manifestations antiracistes. Ce qui signifie qu’il n’acceptera aucune manifestation de ce genre dans son pays.

En rappel, un autre Afro-américain, Rayshard Brooks, 27 ans a été tué ce vendredi à Atlanta par un policier blanc après avoir reçu une balle tiré par le policier suite à une légère résistance de sa part pendant son interpellation.

Théonas S. MAHUNON

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici