Nigéria/Covid-19 : quand les mesures préventives deviennent un calvaire pour les femmes.

Le taux des violences contre les femmes et les filles a augmenté considérablement au Nigéria pendant la période de confinement. L’annonce a été faite à la presse nigériane après un constat fait par les forces de l’ordre.

Face à la presse, l’inspecteur général de police Mohammed Adamu a fait savoir que le taux de viol a connu une croissance à cause des mesures barrières contre la propagation de la Covid-19.  » A cause des restrictions liées au COVID-19, nous avons observé une augmentation des cas de viols et de violences envers les femmes » a-t-il déclaré. Il poursuit en ajoutant que « De janvier à mai 2020, nous avons enregistré environ 717 viols signalés dans tout le pays , 799 suspects avaient été arrêtés. » Toujours parlant des cas de viol, Pauline Tallen ministre de la Condition féminine du Nigéria a expliqué qu’il y a quelques jours que le nombre de cas d’abus a triplé au Nigéria.

Elle a également fait savoir que les victimes de ses actes sont souvent piégées dans leur propre maison.

Ulrich ZINSOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici