[Tribune]Politique à Bohicon: Attention à l’ouverture d’une plaie béante et inguérissable

0
235

Quand le concept de ” digne fils ” est galvaudé et vicieusement utilisé à des fins machiavéliques…

Par Maxime HESSOU, Potier de la République

Il me plaît de prendre la parole, chose très rare depuis le lancement des hostilités pour le compte des élections communales, pour rappeler à mes frères de Bohicon, le grave danger qui nous guette et qui risque de nous éloigner du printemps désiré et annoncé qui se pointe à l’horizon : la plaie de la division et du repli ethnique sous le couvert du brumeux concept de DIGNE FILS, qui parfume le discours politique et dont le relent est parvenu jusqu’au Jeune Loup.

Ce verbeux concept, agité par les esprits de la haine, mérite d’être clarifié pour un sens plus au service de la construction.

L’histoire de l’humanité nous renseigne suffisamment sur la finalité d’une telle entreprise, d’un tel élan : ( Hitler et son fameux mein kampf ) tout sauf la paix, la concorde, le progrès..

Autour de nous, les exemples de cité bâtie dans l’union sacrée non autour des hommes mais autour d’une vision, une sorte de cause commune et dans la diversité culturelle sont légions…

Cela devrait préoccuper les leaders politiques, à moins que le but ultime ne soit le pouvoir pour le pouvoir…

C’est le lieu pour moi d’inviter tous ceux qui sont épris de paix et de cohésion sociale à prendre leur distance avec ces propos d’une autre époque qui continuent d’influencer certains esprits volontairement ou involontairement sensibles…

Comment gouverner une ville comme Bohicon en s’enfermant dans la gadoue des clivages ethnocentriques ?

Le débat sur la citoyenneté à Bohicon mérite d’être fait, un chantier entre autres pour la prochaine équipe. Nous y prendrons part, avec notre conception et proposition.

Pour l’heure, cultivons la tolérance et non la vengeance, car qui recherche la vengeance doit creuser deux tombes ” Confucius

BOHICON ne mérite pas ça…

Scrutant un coin du ciel,

Maxime HESSOU, Potier de la République

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici