ZLECAF : Le président ghanéen Nana Akufo Addo lance un appel fort aux États membres

Le president ghanéen Nana Akufo Addo

Les conséquences néfastes de la pandémie du coronavirus et les chocs exogènes impactent véritablement certaines matières premières sur le continent. Raison pour laquelle le président ghanéen Nana Akufo Addo lance un appel pressé à la mise en œuvre opérationnelle de la zone de libre-échange continentale africaine ZLECAF.

Une importante étape a été franchie dans le cadre de la mise en œuvre opérationnelle de l’accord de libre-échange continental. Le siège du secrétariat de la ZLECAF est officiellement inauguré à Accra au Ghana. Une cérémonie solennelle à consacré la mise en service de l’administration de la ZLECAF sous la présidence du président ghanéen Nana Akufo Addo et du président de la commission de l’Union Africaine.

A l’inauguration du siège de cet instrument de valorisation de l’intégration économique à Accra au Ghana, Nana Akufo Addo a appelé l’ensemble des Etats membres à ratifier l’accord avant le prochain sommet de l’Union africaine prévu en décembre 2020.

“l’intégration économique de l’Afrique cimentera les fondement d’une Afrique qui saura s’affranchir de l’aide internationale. Le nouveau sentiment d’urgence qu’eprouve l’Afrique pour une véritable autonomie et son aspiration a y acceder trouvent largement leur expression dans la cérémonie d’aujourd’hui” a déclaré le président ghanéen au cours de la ceremonie d’inauguration.

La ZLECAF permettra avec sa mise en œuvre efficace une augmentation de près de 60 % du niveau du commerce intra-africain d’ici 2022 avec un PIB cumulé de 2500 milliards de dollars pour les 54 pays de l’Union africaine. Elle devrait aussi induire en perspective 300.000 emplois direct et 2 million d’emplois indirects.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici