Burkina Faso : La peur du coronavirus se dissipe et la vie reprend son cours

0
125

Outre l’Afrique du Sud et le Nigeria, le Burkina Faso assouplit le confinement instauré dans la lutte contre la pandémie du coronavirus. Ce retour progressif à la vie normale concerne les villes ayant été victime de la propagation de la maladie dont Ouagadougou, la capitale.

 

A travers un décret rendu public en début de semaine, le gouvernement du Faso autorise la reprise des transports en commun ainsi que la fréquentation des lieux de culte. Les villes qui ont enregistré au moins un cas de malade et placées en quarantaine depuis quelques semaines passent à petit coup au déconfinement. Les classes d’examens seront en situation d’apprentissage dès le 11 Mai prochain.


Les activités funèbres, les baptêmes religieux et les regroupements restent pour l’heure interdites. Il en est de même pour les centres de loisirs et des restaurations qui garderont d’abord leurs portes scellées. A cela s’ajoute la non ouverture des frontières terrestres et aériennes. Toutes ces décisions ont été notifié par le premier ministre Burkinabé, Christophe Dabiré.


S’agissant du couvre feu, le gouvernement de Rock Marc Kaboré indique dans un communiqué qu’en raison de l’évolution négative de la situation sanitaire régionale, marquée a la fois par des agressions et des menaces terroristes à répétition, le couvre feu est prorogé jusqu’au 02 Juillet dans les localités de l’Est du Burkina Faso.
Il est dénombré un total de 672 cas confirmés dont 545 guérisons et 46 décès à la date du 03 Mai 2020.

Jean-Paul N’KODO.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici